CEVA – nouvel élan pour Genève

Le oui massif des Genevois à la liaison ferroviaire CEVA (Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse) de 61,2 pour-cent des voix démontre que la population souhaite que « les choses bougent » maintenant. En effet, la Cité au bout du Léman est la seule métropole en Suisse sans véritable RER. Ce oui est encourageant pour trois raisons.

Premièrement, il démontre l’évolution de l’idée de mobilité. Pendant des décennies la voiture individuelle a été privilégiée. Elle offre des libertés inégales sans doute. En revanche qu’en est-il si les axes routières sont saturées et que la question du stationnement en ville se pose?

Ensuite, il préfigure des modifications de la vision de l’espace urbain. Une des conséquences de la voiture a été l’éparpillement des habitations et par là l’extension des aires semiurbaines. Des terrains ont été sacrifiés au béton. Cette tendance est dangereuse pour la biosphère dans son ensemble. Même si les maisons individuelles répondent aux standards minergie leur impact global est supérieur à celui d’un habitat collectif même si ce dernier ne respecte pas intégralement ces normes. Les axes de transport collectifs, surtout les RER encouragent le « recentrage » urbain le long de leur tracé. En effet, un nombre considérable de pendulaires se rend à pied ou à vélo aux gares. L’impact environnemental favorable des constructions densifiées est renforcé par l’utilisation de moyens de transport qui utilisent l’énergie de manière plus rationnelle.

Enfin, la construction du CEVA représente un programme conjoncturel en temps de crise… à condition que des entreprises locales soient sélectionnées lors des soumissions. C’est dans le contexte économique actuel que les 57 recours qui bloquent toujours et la manière de travailler des instances juridiques sont particulièrement gênantes.

Reste à espérer que la voie sera bientôt déblayée pour réaliser le CEVA dont l’idée date d’ailleurs de 1912. Genève et tout l’arc lémanique rejoindront enfin les métropoles dotées d’un système de transport collectif adapté à leurs besoins et écologique.

Que pensez-vous des arguments en faveur d’une ouverture rapide du chantier. Peut-être avez-vous d’autres observations.

Daniel Stanislaus Martel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :